fmwec-2018

Retour sur la FMWEC 2018

Nous l’avions présentée ces dernières semaines, la FMWEC (Football Management World Esport Championship 2018) s’est déroulé ce weekend à Birmingham ! Nous allons revenir en quelques sortes sur le déroulement de cette première compétition eSport d’envergure sur Football Manager 2018 mais également sur le parcours des deux français engagés dans ce tournoi, dont moi.

Depuis la sélection des 64 finalistes pour cette FMWEC, les rencontres en ligne n’ont cessé de croître. En effet, certains concurrents se sont confrontés avant de venir à Birmingham. Ils jouaient parfois en mode draft, parfois en mode face à face. La plupart des joueurs sont arrivés le jour même, c’est-à-dire le dimanche peu de temps avant le début de la compétition. D’autres en revanche sont arrivés la veille ou l’avant-veille, mais il me semble que pour vendredi j’étais le seul présent dans le BYOC (zone qui était réservé aux gamers).

Dès le départ, nous savions que l’ambiance allait être au rendez-vous. Les contacts se sont faits assez naturellement. À chaque fois qu’une personne arrivait, elle allait très souvent saluer les joueurs déjà en place. Entre le stress de certains et l’excitation des autres, nous avions surtout beaucoup d’interrogations quant aux 32 équipes qu’il pouvait y avoir sur ces fameuses 64 clés USB.

Le tirage au sort des clés s’est fait dans la bonne humeur, humeur qui restera présente jusqu’à la fin du tournoi cela dit ! Le premier à avoir tiré au sort sa clé était « Stuart Armour », le joueur noté en premier dans le groupe A, puis « Christopher Thompson » le deuxième du groupe A, excrétera jusqu’au dernier du groupe P « Łukasz Czyżycki ».

Concernant les français présents, donc Olivier « Guru » Galle et moi-même Wilfried « Vulrak » Thomas : nous avons hérités de la clé n°24 pour ma part et la clé n°23 pour mon compatriote. Vous pouvez apercevoir ci-dessous nos effectifs respectifs et vous faire votre propre opinion par rapport à l’équilibrage des teams, que ce soit entre elles ou au sein de ces dernières.

Team Vuvu Team Guuru
À gauche mon effectif et ma tactique (bientôt en téléchargement) – À droite l’effectif de Guru (je n’ai pas mieux)

Guru ne pouvant pas streamer à cause d’un laptop limité, j’ai été donc le seul (Vulrak) de nous deux à proposer un live de cette compétition. Olivier est intervenu quelques fois sur la chaîne et nous espérons que ces directs vous auront apportés presque autant de plaisir que nous en avons pris lors de cet événement.

Du côté e-sportif, pour mon premier match de groupe, j’ai concédé le nul (1-1). J’ai ensuite perdu lourdement face à Daniel (2-5) ma deuxième rencontre bien que le score ne reflète pas sa physionomie. Enfin, une nouvelle défaite pour ma dernière confrontation (1-3). J’ai terminé dernier de mon groupe avec 1 petit point. J’ai donc été basculé en Plate Bracket. Du côté de Guru, une défaite lors de son premier match (0-3), une victoire pour le deuxième (3-0) et une défaite pour le dernier match (0-2). Il est également basculé en Plate Bracket (3ème).

fmwec2018-groupeE fmwec2018-groupeN

La suite sera bien plus plaisante pour moi, enchaînant les victoires jusqu’à la finale que je remporterais finalement avec assez d’aisance. Pour Guru, il sera éliminé en quart de finale à cause d’une blessure tôt dans le match pour Paul Pogba et d’un carton rouge pour Daniele de Rossi, sûrement ses deux meilleurs joueurs.

fmwec2018-plate-vulrak fmwec2018-plate-guru

Vous pourrez retrouver l’ensemble des résultats sur LeagueRepublic ! Nous avons trouvé les 64 joueurs présents tous très fair-play et forts sympathiques. Aucun joueur n’a ragé. Nous avons eu l’impression d’être une belle bande de potes en train de faire une LAN Football Manager 2018 à la maison. Concernant le tournoi, tout s’est bien déroulé, aucun bug à signaler. Les équipes étaient très bien équilibrées, et les joueurs devaient s’adapter rapidement à leur nouvelle team. Ceux qui se sont fait éliminer tôt, sont en général les joueurs qui n’ont pas su s’adapter rapidement à leur effectif, peut être parfois par manque de chance aussi.

Daniel Fry remportera quant à lui la compétition face à Mário Fontan. Nous vous proposons plusieurs photos de cette compétition en attendant d’en avoir d’autres plus officielles. FÉLICITATION À DANITHEKING que vous retrouverez demain sur ManagerOnline ! Un Grand Champion.

fmwec2018 fmwec2018 fmwec2018 fmwec2018 fmwec2018  fmwec2018 fmwec2018

  • Kevin Ciechowicz

    Super article . Pour le tournoi en aout , j’espère qu’ils feront les qualifications en ligne , car si le mec fait 200 km pour être éliminé au premier tour , il va avoir la rage .
    La quatrième photo ( item 10 of 13 ) , m’as fait marrer . De gauche a droite , ca sourit de moins en moins .
    En tout cas , un grand merci a toi , de nous avoir permis de suivre tes matchs en direct .

  • Cyrius23

    Bravo pour ta victoire en « tournoi des loosers » ahah :p C’est clair que ca doit pas être simple d’appréhender ton effectif… tu avais combien de temps pour « faire connaissance » avec tes joueurs ? Bon courage pour le prochain tournoi 😉

    • On avait grosso-modo 30 min pour « faire connaissance » avec nos joueurs.

  • Olivier Léger (cemonekip77)

    Salut Vulrak, tu as assuré une super couverture de la compétition pendant ce week end pascal (personnellement, j’ai regardé en différé tes rediffusions sur Twitch, un vrai régal).Un grand merci à toi. J’ai effectivement ressenti un bon état d’esprit des compétiteurs sur les matchs que tu as diffusé.
    En revanche, je reste plus mitigé sur l’équilibrage des équipes mises à disposition des joueurs ; je pense que pour une meilleure équité, il faudrait peut-être qu’ils réfléchissent à un autre système d’attribution des joueurs.
    Idéalement, mettre à disposition des compétiteurs, le même effectif (ou en tout cas, des joueurs avec les mêmes attributs) me paraît être le plus loyal.
    Maintenant, comme tu le dis, la force d’un manager est aussi de tirer le meilleur de son effectif à disposition donc difficile de trancher au final…..