jeux olympiques

Jeux Olympiques 2020

Nouvelle compétition multijoueurs ! Ce samedi 25 novembre 2017, 8 coachs vont se disputer la médaille d’or aux jeux olympiques 2020 organisés par le Japon. Le tenant du titre, le Brésil, n’a pas réussi à obtenir sa qualification et ne pourra donc pas défendre son titre olympique obtenu à Rio.

Voici le résultat du tirage au sort de ce tournoi des jeux olympiques

JO

Soirée de préparation (Mise en place tactique + choix du groupe de 18 joueurs)
RDV Jeudi 23/11 à 23h sur Twitch.tv/zarno69

Match amical et début du tournoi olympique
RDV Samedi 25/11 à 15h sur Twitch.tv/zarno69

Participants engagés :

  • Steve (Nlle-Zélande)
  • LaNuitJeMens (Chili)
  • Zarno (Mexique)
  • Devil (USA)
  • Vulrak (Pays-bas)
  • Mister Marcassin (Belgique)
  • Homeless (Iran)
  • Iboudona (France)

 

Résumé et résultats JO Tokyo 2020

Groupe A

Les Pays-Bas de Vulrak sont les premiers à fouler les terrains de ces JO pour le match d’ouverture face à l’Égypte qu’ils remportent 4 buts à 3 notamment avec un doublé de Fosu-Mensah. Le Mexique de Zarno s’imposera dans les dernières minutes du match face à l’Arabie Saoudite grâce à son buteur Joao Maleck. Les deux vainqueurs s’affrontent lors du deuxième match de poule. Gros choc en perspective ! Les acteurs vont nous proposez un spectacle magnifique avec 8 buts au total (4-4) mais avec un dénouement incroyable ! En effet alors que l’on pensait le match plié à la 89ème suite au 4ème but hollandais (Triplé de Buitink + Serhuis), le Mexique se lança corps et âmes dans une improbable remontada ! Carlos Vela à la 91ème et Hirving Lozano à la 94ème vont offrir le match nul et entretenir les espoirs de médaille de toute une nation. Les Pays-Bas concluront leur phase de poule avec un large succès face à l’Arabie Saoudite 6-2 et le Mexique avec une victoire 3-1 face à l’Égypte et accèdent donc aux quarts de finales.

Groupe B

Le petit poucet Néo-Zélandais, coaché par Steve, démarre dans la douleur sa campagne olympique face à la France en encaissant une lourde défaite 6-0. Geubbels x3, Aouar, Taoui et Digne étaient trop fort pour eux. 1er coup de théâtre de ces JO avec la défaite de l’Argentine face au Japon (3-0) dans un stade bondé véhiculant une ferveur intense ! Deuxième match et 2ème défaite 3-1 à la clé pour la Nlle-Zélande face à une Argentine en petite forme après sa défaite inaugurale. Dans le même temps le pays organisateur affronte les bleus d’Iboudona. Portés par un Willem Geubbels étincelant (Hat Trick) les français prennent la tête du groupe avec une victoire 4-1. Troisième match avec le choc France-Argentine. La France va très largement surclassée l’albiceleste avec 25 tirs (14 cadrés) contre 7 tirs (0 cadrés) mais il faudra attendre les 10 dernières minutes de la rencontre pour voir les bleus faire la différence par JK Augustin (81ème) et A.Taoui (95ème). Ils s’assurent ainsi définitivement la 1ère place du groupe. Le Japon obtient lui aussi son billet pour les quarts avec sa victoire 2-0 face aux All-Blacks !

Groupe C

Dans ce groupe ouvert, où l’Espagne fait office de favoris, la lutte s’annonce féroce pour la 2ème place. Le Chili de LaNuitJeMens débute bien sa campagne par une victoire 4-2 face au Cameroun pendant que l’Iran de Homeless s’incline les armes à la main 4-2 face aux espagnols. Pour la 2ème journée c’est au tour du Chili d’être passé à la moulinette (5-1) par l’ogre ibère tandis que l’Iran remporte son duel face aux lions indomptables sur la plus petite des marges (1-0). Le 3ème match de l’Espagne contre le Cameroun porte leur nombre de victoires à 3/3 grâce à un but de Carlos Alena la 94ème. La 2ème place va donc se jouer entre l’Iran et le Chili au terme d’un match complètement dingue. Les chiliens rentrent bien dans leur match avec l’ouverture du score dès la 2ème minute par Vargas. En fin de 1ère mi-temps l’Iran pousse fort et parvient à égaliser à la 39ème par Al-Omari puis à passer devant à la 42ème par Irandust ! Au retour des vestiaires la domination était toujours du côté iranien et Al-Omari à la 55ème inscrit son 2ème but du jour en portant la marque à 3-1. Mais le Chili harangué par son coach depuis les tribunes suite à son expulsion du banc de touche va trouver les ressources physiques et mentales pour refaire surface. Ramirez (82ème) puis Sanchez (84ème) redonne espoir aux leurs avant qu’Al-Omari (86ème) ne fasse chavirer la nation iranienne en inscrivant un Hat-Trick historique pour une qualification historique !

Groupe D

Pour leur entrer en lice les USA de Devil prennent très facilement le dessus sur les Émirats Arabes Unis avec une victoire 4-0. Le match Belgique-Mali va nous réserver une surprise avec la victoire malienne grâce à un but de Koïta à la 78ème. Les diables rouges de Mister Marcassin vont devoir vite se reprendre ! Pour leur 2ème match ils affrontent une équipe américaine très en jambes. Les USA mèneront 2-0 par l’intermédiaire de Wright (6ème) et Pulisic (52ème) avant que Dinsifwa avec son doublé (53 et 75ème) ne remettent les deux équipes à égalité. Mais Garcia à la 83 et 93ème viendra définitivement plongé le groupe belge dans la crise ! Les Émirats viennent, quand à eux, à bout du Mali 3-2 avec un but dans les arrêts de jeu de Abdulla. La dernière journée a été riche et intense en émotions avec la victoire 4-2 dans la douleur de la Belgique face à de valeureux émiratis réduits à 10 dès la 12ème. Cette victoire, couplée au succès américain face au Mali 2-0, permets aux belges d’accéder aux quarts de finale !

QUARTS DE FINALE

JAPON-PAYS BAS

Face au pays hôte soutenu par tout un peuple, les bataves vont devoir attendre la 32ème minute pour faire la différence par Buitink. Les japonais vont alors commencer à douter et à se replier dans leurs 30 derniers mètres et subir les assauts incessant des Pays-Bas. A la 37ème Sierhuis puis 45ème Buitink sur penalty porteront le score à 3-0. Le Japon ne s’en remettra pas et s’effondrera encore un peu plus en 2ème mi-temps pour que la partie s’achève sur un score de tennis 6-0 ! les buteurs : Buitink (32, 45sp, 56) Sierhuis (37, 75sp) De Ligt (57)

ESPAGNE-BELGIQUE

Le plus gros choc de ces quarts de finale avec l’opposition entre deux nations possédant un vivier de jeunes pousses parmi les meilleurs au monde. On s’attend à une rencontre serrée avec beaucoup d’intensité. Peu de spectacle avec un jeu fermé mais une domination espagnole tout au long de la rencontre. Les belges ne se montrèrent dangereux que lors de quelques contre-attaques bien placées mais sans conséquences. Il va falloir attendre la 77ème minute et un but d’Alvaro Morata, en forme olympique, pour voir la Belgique plus entreprenante. Mister Marcassin malgré tous ces efforts et ces ajustements tactique ne parvient pas à inverser la tendance et la Belgique est éliminée.

FRANCE-MEXIQUE

Gros match également entre une équipe de France qui n’a que la médaille d’or comme objectif et une équipe mexicaine toujours intéressante lors des jeux olympiques. Match à haute tension aussi suite aux déclarations d’avant match entre les deux sélectionneurs. Sur le banc les nerfs de ces deux derniers ont fini par lâcher à la 29ème minute après que la France repris l’avantage 2-1 par Geubbels (25 et 29ème). Le Mexique avait ouvert le score dès la 7ème grâce à Pablo Lopez. Consécutivement à ce 2ème but français, Iboudona et Zarno en sont venu aux mains et ont été tous les deux logiquement expulsés. La rencontre se poursuivit alors entre adjoints et à la 94ème Carlos Vela permet au Mexique d’égaliser et d’arracher une improbable prolongation. Malheureusement les efforts consentis pour égaliser vont se faire payer durant cet overtime et Upamecano donnera l’avantage à la 98ème avant que Taoui (111ème) ne donne définitivement la victoire à la France.

ETATS UNIS-IRAN

Tous aux abris ! Là aussi une rencontre électrique c’est le moins que l’on puisse dire ! Et c’est la force de frappe américaine qui va touchée son adversaire en premier dès la 16ème minute Zardes permet aux siens de prendre l’avantage. A la 42ème Ebobisse, au grand dam de ses partenaires, va raté son pénalty ce qui maintient l’Iran en vie à la pause. Au retour des vestiaires ce n’est plus la même musique et le discours tenu par Homeless à la mi-temps porte ses fruits. Les iraniens se montrent beaucoup plus entreprenant et commence à prendre le pas sur le rival américain. Ils vont concrétiser leur domination en égalisant à la 56ème par Azmoun. La Lutte est rude et épique les deux équipes se rendant coup pour coup mais c’est finalement Esmaeili qui envoi sa sélection en demi-finale avec son but à la 86ème !

DEMI-FINALES

ESPAGNE- PAYS BAS

Deux favoris pour le titre olympique s’affronte pour cette 1ère 1/2 finale. Les Pays-Bas de Vulrak doivent faire face à une équipe d’Espagne très en forme à l’image de son buteur Alvaro Morata auteur de 8 buts en 6 matchs sur l’ensemble du tournoi. Dès la 9ème minute c’est Davy Klaassen, blessé, qui doit céder sa place à Guus Til. A partir de ce moment là l’équipe va perdre en qualité de jeu et l’expulsion de Rick Van Drongelen à la 29ème ne va rien arranger au problème. Oscar va en profiter pour ouvrir la marque à la 36ème mais Thomas Buitink, lui aussi très en forme dans ce tournoi olympique, va permettre d’entretenir l’espoir en égalisant à la 41ème. Au retour des vestiaires Morata va redonner l’avantage à ses compatriotes mais Buitink lui répondra une nouvelle fois à la 63ème. Malheureusement les jambes commencent à être lourdes côté hollandais avec les nombreux efforts consentis depuis l’expulsion. Alejandro Pozo (68ème) et Pol Lozano (82ème) finiront par créer un écart fatal et permettent ainsi à l’Espagne d’espérer décrocher l’Or une seconde fois après les JO de Barcelona 1992.

FRANCE-IRAN

Équipe surprise de ce tournoi, les iraniens bien emmené par leur charismatique entraîneur Homeless abordent cette 1/2 finale avec beaucoup d’espoir. La qualité de la formation iranienne n’est en tout cas plus à démontrer et ils prouvent qu’il faudra compter sur eux pour les années à venir. En face Iboudona avec la France possède vraisemblablement l’effectif avec le plus de talent du tournoi. La pression sur ses épaules est considérable et nul doute que si la nation était amenée à échouer dans sa quête du Graal, le coach se verrait licencier pour faute grave ! Heureusement Nkunku va rapidement débloquer la situation (12ème) et permettre aux bleus de soulager un peu la pression. Martial portera le score à 2-0 à la 35ème. Taoui et Karamoh enterreront définitivement tout espoir de qualification et probablement de médaille pour les iraniens. Les stats du match sont sans appel. Malgré une belle envie 12 tirs 5 cadrés pour l’Iran, la supériorité française était trop forte 30 tirs 19 cadrés.

MATCH POUR LA MÉDAILLE DE BRONZE

PAYS BAS-IRAN

Dans ce match il n’y aura pas de suspens malheureusement tant la différence entre les 2 nations est flagrante. Dès la 3ème minute Kadioglu permet à ses partenaires de prendre les commandes. Ter Avest (14ème), Kadioglu à nouveau (30ème) et Buitink (36ème) donnent une confortable avance à leurs partenaires en vue de la médaille. A noté le sursaut d’orgueil iranien au retour des vestiaires avec la réduction du score de Seadatpour (51ème), avant que van Bergen ne clôture le score à la 67ème. Score final 5-1 ! Saluons tout de même le très beau parcours de l’Iran dans ces JO avec Homeless à leur tête. Il nous avait déjà précédemment régaler avec le Gabon et nul doute que tôt au tard il parviendra à gravir la dernière marche ! Vulrak à quand à lui réussit à atteindre les objectifs que la fédération lui avait fixé en obtenant au minimum une médaille olympique.

FINALE POUR LA MÉDAILLE D’OR

ESPAGNE-FRANCE

Affrontement entre voisins ! Lequel des deux parviendra à accrocher un 2ème titre olympique à son palmarès ? La fin de tournoi est difficile on sent les organismes fatigués mais il faut aller puiser dans ses dernières ressources physiques et mentales pour tenter de décrocher cette médaille. Et c’est la France qui fait la meilleure entame de match avec l’ouverture du score de Malang Sarr à la 12ème minute ! Yann Karamoh lui emboîte le pas 10mn plus tard et permet aux bleus de rejoindre les vestiaires avec 2 buts d’avance. A noté que les tensions sont vives sur la pelouse suite à l’engagement imposé par les tricolores déjà sanctionnés de 3 cartons jaunes à la pause. Après la mi-temps la physionomie du match ne changera pas et c’est Dayot Upamecano qui y va également de son but sur corner. On entend alors les supporters français reprendre en cœur un refrain bien connu de la génération 98 dans les tribunes du Yokohama Stadium. Cela aura pour effet de créer une éphémère révolte ibère qui se soldera par la réduction du score d’Alvaro Morata. Le score n’évoluera plus, à noté la blessure de Geubbels (78ème), et l’équipe de France remporte donc son 2ème titre Olympique après celui conquis en 1984 ! Félicitation à Iboudona qui a su parfaitement répondre aux attentes qui étaient placées en lui et réalisé le parcours parfait dans ce tournoi olympique !

Sommaire :