CDF, demi finale…

CDF, Sochaux – Lens : En route pour le stade de France…

 

Face à de valeureux Sochaliens, les Lions ont décroché, ce mercredi soir, leur ticket pour les demi finale de coupe de France (2-0). Après avoir rapidement pris l’avantage sur un penalty transformé par Morison, suivi d’un but de Williams, le MFC aura parfaitement su contenir les velléités doubistes en seconde période, manquant même d’aggraver la marque sur un penalty raté de Cooper ou encore une transversale trouvée par Onyedinma. Souhaitons que la belle aventure se poursuive à la mi-mai, à l’occasion de la finale face à Monaco !

 

 

Coupe de France - demi finale
Stade Bonal (19 803 spect.)
18 avril 2018 - 21h
Sochaux
0
2
Millwall

 

Joueurs utilisés : Archer, Meredith, Hutchinson, Williams, Gregory (Elliott 90′), Romeo, Wallace, Morison, Saville, Cooper, Marshall (Onyedinma 84′).

 

Neil Harris (manager de Millwall) : « On est en finale et on va jouer Monaco. C’est une bonne chose. On est arrivé à ce niveau pour la deuxième année consécutive. Même si ça a été compliqué en seconde période, le tout s’est d’être passé. On s’est mis à l’abri rapidement même si c’est Sochaux qui a eu la première situation. Sans une sortie de Jordan Archer, on aurait pu être mené. Ensuite, on a senti de la fébrilité à 1-0 et à 2-0.  Il y a eu deux-trois ballons que l’on a mal négociés derrière et ça aurait pu permettre à Sochaux de revenir au score. A la mi-temps, quand on a fait le bilan, on avait deux joueurs qui étaient à 50% et deux-trois autres à 75%. Et, à la fin du match, c’était un peu compliqué mais le principal c’est de se qualifier.  On avait déjà joué samedi à Grenoble où on avait dépensé pas mal d’énergie. Ca explique aussi notre deuxième période un peu plus difficile de ce soir. Je suis content de l’avoir emporté ici car si ça avait été chez nous, ça aurait été encore une plus belle fête malgré que nos 1 624 supporters nous ont portés. Sochaux a joué aussi et nous a posés énormément de problèmes au milieu. Finalement, on ne va pas faire la fine bouche car on fait énormément d’efforts. »

Sommaire :