26/11/17, 20ème journée…

Créteil – Millwall : zéro pointé…

 

Victorieux à domicile lors de la dernière journée, les Lions n’auront pas su prolonger le tir à l’occasion de ce déplacement à Créteil (2-1). Après une morne première mi-temps, malgré une reprise sur la barre de Saville, le MFC se faisait surprendre au retour des vestiaires, les derniers du championnat doublant même la mise à dix minutes du terme. La réduction du score, presque immédiate, de Meredith, déviant une frappe de Cooper, aura entretenu quelques vains espoirs pour des Lions qui demeurent scotchés sur la ligne du désespoir…

 

Mauvais après midi…

 

Ligue Pro - 20ème journée
Stade Dominique Duvauchelle (9 736 spect.)
26 novembre 2017 - 17h00
Créteil
2
1
Millwall

 

Buts : Martin (49ème), Fofana (81ème); Meredith (83ème) pour Millwall…

 

Joueurs utilisés : Archer, McLaughlin (Romeo 88′), Meredith, Hutchinson, Onyedinma (O’Brien 74′), Ferguson (Gregory 74′), Tunnicliffe, Elliott, Morison, Saville, Cooper.

 

Neil Harris (manager de Millwall) :  « C’est une défaite difficile à avaler car j’ai la conviction que nous avons fait un match correct. Nous avons complètement contrôlé la première mi-temps, notre adversaire ne se mettant pas la moindre occasion sous la dent, contre deux occasions franches pour nous. Malheureusement, à force de ne pas concrétiser nos opportunités, Créteil a fini par ouvrir la marque avec un superbe but. Malgré nos efforts et la bonne volonté de chacun, nous n’avons pas réussi à revenir au score rapidement, faute de clarté dans notre jeu. Après le deuxième but, cela devenait impossible, même si l’on n’a rien lâché, à l’image de notre réduction du score. Je reste persuadé que si l’on ne prend pas ce second but, nous aurions pu au moins aller chercher le point du match nul… Il y a encore beaucoup de travail. C’est un championnat compliqué. On s’y attendait mais peut-être pas autant. Néanmoins, il faut garder sérénité et lucidité, et se tenir à notre ligne de conduite. Et je pense que le travail finira par payer… Mardi, c’est une autre compétition, qui n’est pas une priorité mais que nous respectons. Il faut se remobiliser pour passer cet écueil, ce qui nous permettrait de retrouver la confiance. C’est un atout de rejouer très rapidement. »

Sommaire :